Galerie Art Privee par l'autre Galerie

Galerie Art Privee
par l'autre Galerie

SEATY

DE LA CITY À SEATY

Originaire du sud de la France, Seaty a su se frayer une place de choix parmi les artistes les plus emblématiques de l’Art Contemporain du XXIème siècle. Et pour cause, l’artiste n’a eu de cesse de se réinventer, d’évoluer, troquant les graffitis sauvages du début de sa carrière pour des œuvres exposées aux quatre coins du monde désormais. Retour sur l’itinéraire d’un street-artiste mystérieux et reconnu pour sa signature si singulière.

Dès son plus jeune âge, Seaty a été bercé par l’influence urbaine par l’époque permissive des années 90, oscillant entre musique hip-hop et avènement du graffiti de rue. De sa passion pour ce courant musical, en découle celle de son Art. En effet, alors qu’il est adolescent, le courant des années 2000 l’entraine dans la rue afin d’y établir son terrain de jeu créatif à travers les œuvres urbaines qu’il réalise à travers la ville. Fort de cette forme d’expression un brin vandale, c’est en 2008 que l’autodidacte décide de donner un nouveau tournant à son Art et y consacre alors tout son temps, à l’instar d’un cavalier seul dont le but est de partager son prisme artistique aux yeux de tous.

L’hobby devient son métier et ses créations passent des murs ruraux aux toiles de peinture. Il n’aura fallu que très peu de temps pour que Seaty soit intronisé artiste contemporain auprès des aficionados de cette sphère tant convoitée. Au cours de ces 20 dernières années, l’artiste dont le nom de scène « Seaty » est l’homophone de « city », hommage à la genèse de sa carrière, s’est forgé une signature reconnaissable et empreinte d’un style hybride scindé entre réalisme et abstrait. Là est tout sa force ! Conjuguer avec brio les genres et en enfanter une œuvre unique à la fois mélancolique et colorée, tel un savant mélange aux accents pop-art.

Dans l’étendue de sa créativité, on retrouve un processus de travail constant. Des portraits en noir et blanc d’un réalisme déroutant, rehausser d’un éclat de couleurs vives, clin d’œil à la connotation urbaine chère à l’artiste. Pour conceptualiser ses portraits grands formats (à noter que la taille moyenne d’un tableau est de 200 x 130 centimètre), Seaty oriente sa recherche iconographique sur des visages aux regards forts, issues d’ethnies, de tribus et de cultures différentes. Inspiré par ses nombreux voyages, le but est de créer un portrait unique composé lui-même de plusieurs portraits.

Il faut noter, que très vite l’artiste français a multiplié les prises de risques en variant ses supports de créations : de la toile sur bois aux panneaux de signalisation en passant par les voitures ou encore les cabines téléphoniques. Car oui, si Seaty est connu pour son mystère et sa discrétion, parti pris qui résonne avec le côté urbain du graffiti, ce dernier n’en est pas mois avide de collaborations !

Nombreux sont ceux qui ont fait appel à son univers afin de créer des pièces exclusives. Ainsi les adeptes de son style ont pu le découvrir à Monaco lors d’une collaboration exceptionnel avec le concessionnaire Mini MyWay à travers une Mini Clubman entièrement revisitée par ses soins, à Courchevel avec la cabine téléphonique british injectée de ses quatre profils iconiques sur chaque faces, Kingston, Habano, Dwarka et Yakasa, dans la Galerie Bartoux de Cannes par le biais d’une fresque hors du commun ou encore à Dreux dont une des façades d’un immeuble invite un portrait XXL de l’oeuvre Hoian.

Cerise sur le gâteau ? Seaty est loin d’avoir dit son dernier mot et travaille depuis 2 ans sur la création de sculptures à grande échelle. Si le projet demeure secret pour le moment, Seaty révèle que ces nouvelles œuvres seront des bustes de femmes africaines et asiatiques respectant ses 3 maitres mots « coloré, urbain et moderne ».

OEUVRES RÉALISÉES PAR​ SEATY

Aucune oeuvre actuellement publiée